Dominique MANOTTI

187 pages
Editions Rivages (2001)

Tentée par l'Oncle Paul (clic)

Présentation
années fricEn claquant la porte du domicile familial pour fuir l'intransigeance paternelle, la jeune Noria Ghozali ne pensait pas devenir enquêtrice. Et pourtant ! Désormais seule, tout juste majeure et grâce à un "niveau bac", elle se retrouve engagée dans la police de proximité du XIXe arrondissement de Paris. Très vite, Noria est confrontée à son premier cadavre sur un parking de la Villette. Il s'agit de Fatima Rashed, surnommée Katryn, membre d'un réseau de call-girls fréquenté par diverses personnalités françaises et étrangères. Parmi ces clients importants, figure François Bornand, conseiller et ami du Président Mitterrand et responsable de la cellule de l'Élysée, sa police privée. Impliqué dans diverses affaires peu reluisantes, Bornand est aux abois depuis qu'une vente de missiles secrètement conclue avec l'Iran (pourtant soumis à embargo), a été sabotée par la concurrence. Un dossier secret circule qui risque de révéler la vérité à la presse et à l'opinion. Pour faire taire bavards et maîtres chanteurs, Bornand fait appel à Ferrandez, un flic à la gâchette un peu trop sensible.

Dans cette enquête policière qui se déroule durant les dernières semaines de 1985, Dominique Manotti abandonne un temps Daquin, son commissaire fétiche (qui apparaît brièvement), pour dresser un réquisitoire cruel mais convaincant des premières années du septennat de Mitterrand. Acérée comme un rasoir, cette chronique menée avec rythme et dépouillement est aussi captivante que les romans de James Ellroy sur les années Kennedy. --Claude Mesplède --

Mon avis

Le billet de l'Oncle Paul (clic) m'a donné envie de me plonger dans ce libre, donc, je le cherche et, ô joie, la bibliothèque de la grande ville pas loin l'a, il me faut juste le réserver !
Je profite de mes dernières vacances pour le lire : des phrases parfois courtes (voire très courtes : voir la citation du mardi page 31)  : ça percute. 
Et par Bornand, nous entrons dans les arcanes de la république, les sherpas et autres conseillers spéciaux, les valises d'argent, le trafic d'armes, etc.
Le pouvoir plaît, le pouvoir attire comme une lumière et, comme un lumière, on peut s'y brûler les ailes. Et c'est la chute, brutale. Qui vous lâche, qui vous soutient.
Une histoire brève, concise et percutante. Qui montre l'envers du décor. Tout n'est pas d'or sous les ors de la république.Loin de là.
Une histoire qui pourrait se passer sous chaque septennat/quinquennat... 

 

Challenge-douce-France d'Evy challenge thriller chez Cynthia (catégorie crains dégun même pas peur 14/8)