Carl NORAC (scénario)
Stéphane POULIN (dessin)

123 pages
Editions Sarbacane (2011)

au pays de la mémoire blanche

Description de l'ouvrage
Je n'ai à t'offrir que ce souvenir-là. Emporte-le, ou bien oublie encore.

Mon avis

Un grand album, à tous les sens du terme : taille 31,2 x 24,8 x 1,8 cm (données récupérées sur le site d'Am****) mais aussi histoire : Rousseau, chien amnésique, se réveille dans un monde violent où les chats dominent.

Un album où les dessins sont magnifiques, ciselés et émouvants. Des dessins qui racontent car toutes les cases ne comprennent pas du texte. Rien que la couverture : chat ? chien ? sortant d'un mur de brouillard, dont les mains et une jambe sont encore dans l'autre monde.

Même si on se doute de la fin, c'est beau. Les interrogations, la mémoire, le père, l'histoire du "pays", comment cela a basculé, les souvenirs qui font se questionner, la tolérance, l'existence dans un monde qu'on ne comprend pas, sur lequel on ne peut agir.

Un album que j'ai lu. Puis repris pour n'admirer que les dessins.

A emprunter en bibliothèque (plus disponible à la vente).

Logo BD Mango Noirchez Mango