S.J. WATSON

471 pages
Editions Pocket (mai 2013)
Before I go to sleep (traduit par Sophie Aslanides)

avant FR

Quatrième de couverture
Chaque matin, c'est le même effroi. La même surprise. En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l'homme qui partage son lit. Et chaque matin, Ben lui raconte. L'accident. L'amnésie... Ensuite,Christine lit son journal, son seul secret. Et découvre les incohérences, les questions, tout ce qu'on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien...
Peut-être pas.

Mon avis
Un thriller à lire le soir ? Peut-être, mais je l'ai lu le matin, cet été, en vacances.
Tous les jours, Christine se réveille, ne se souvenant de rien. Un cahier lui permet de noter les bribes de souvenirs qui lui reviennent. Comment est-ce arrivé ? Et peu à peu, elle relit son cahier, découvrant des pans de son histoire, faisant le lien entre les quelques souvenirs disséminés qu'elle a reporté.
Puis on devine (du moins, j'ai deviné) ce qui s'est passé. Mais comment s'en sortir.

Le suspense est là. J'ai dévoré ce gros livre, souhaitant savoir. Et j'ai su.
 

 challenge-à-tous-prix-Aspho et chez Asphodèle qui reprend le challenge lancé par Laure
prix SNCF du Polar 2012
grand prix de littérature policière (romans étrangers)

avant All
Avant Australie
Avant Bulgarie
Avant CDN
Avant Grèce
Avant Turquie
Avant UK
Avant US
avatn DK

 couvertures allemande, australienne, bulgare, canadienne, grecque,  turque, anglaise, américaine et danoise (source : le site de l'auteur : http://sj-watson.blogspot.fr )