Frédéric MARS

462 pages
Editions Black Moon (6 mars 2013)

Merci à monsieur l'auteur Frédéric Mars pour son livre (et sa dédicace)

lectures communesavec Liliba et Géraldine

 

Quatrième de couverture

manuel serial killer

Dans deux ou trois heures tout au plus, ce garçon sera mort. Je vous raconte la suite ?

Les hululements de douleur du môme qui se tient le ventre à deux mains ? Ses convulsions sur le sol de la cuisine familiale ? Les cris de la mère qui découvre son fils déjà quasi exsangue ? Raide comme une batte. Vidé ou presque de son sang, écrasé comme un petit cafard sur le carrelage immaculé.
Les yeux du gamin ont cessé de papillonner. Le coma ne va pas tarder à l'emporter. Même avec la meilleure volonté du monde, le médecin ne sera pas sur place avant plusieurs minutes. Et, sans soins immédiats, il va... Alors, je vous la raconte ou pas, cette suite ? Non.
Je vais plutôt vous parler de moi. C'est ça, de moi seul.
La mort est en moi. Là, dans ma tête. Elle y a toujours été comme chez elle.

Après Non Stop, Frédéric Mars propose avec Le Manuel du Serial Killer un thriller psychologique des plus déstabilisants. Narration à la première personne, voix insaisissable, doute permanent : l'auteur joue avec nos nerfs, et on en redemande.

Mon avis

globule rouge 2

Comme pour tout thriller (voir la couverture du Diable d'abord), je cache la couverture dans un petit sac en coton ou je pose mon livre à l'envers pour que mes Anges ne voient pas la couverture. Mais là, mes Anges voient la couverture. Commentaire : on dirait un globule rouge dans un verre d'eau.

C'est mon premier "Frédéric Mars", je ne connaissais pas cet auteur auparavant, mis à part les billets et autres chroniques sur les blogs.

Je me lance : thriller à troix voix : le serial killer, Thomas Harris, étudiant à Harvard et le docteur William Adamson, thérapeuthe...
Et comme le dit le héros, Thomas Harris : On est curieux, du berceau à la tombe, c'est ce qui nous tient debout. Parfois ce qui nous perd. Donc, on se jette dans ce livre !

Pauvre héros : affublé d'un "oeil blanc", des parents morts violemment quand il étaient jeune, un livre publié en son nom qu'il n'a pas écrit... il lui en arrive des choses ! Et ce n'est pas fini... D'ailleurs, le psy n'est pas très net non plus...

Le tout, très rythmé. Efficace. Le livre de chevet de tout serial killer !!!!

Emballé, c'est pesé ! Manuel à lire ! Et à appliquer... ou pas !

Merci Frédéric Mars !

Challenge thrillers polars liliba_2 chez Liliba