Johan THEORIN

Sankta Psycho (2011)
traduit par Rémi Cassaigne

443 pages
Editions Albin Michel (1er février 2013)

Quatrième de couverture

froid mortel

Il y a pire qu'être enfermé dans la Clinique...
... ne pas pouvoir y pénétrer.

Une école. Un centre de détention psychiatrique. Entre les deux, un couloir souterrain... que les enfants franchissent régulièrement pour rendre visite à leur parent interné. Jan Hauger, qui a réussi à se faire embaucher au sein de ce dispositif expérimental étroitement surveillé, ne rate pas une occasion d'être leur accompagnateur. Mais que cherche-t-il ? Et que se passe-t-il réellement dans les sous-sols obscurs et labyrinthiques de la clinique ? Irrésistiblement attiré par des criminels dangereux et des malades incurables, ne risque-t-il pas de passer définitivement de l'autre côté ?

froid mortel se


Virtuose des climats troubles et envoûtants, Johan Theorin remonte le fil d'un passé lourd de secrets. Un thriller sombre, machiavélique et implacable.

Après L'Heure trouble et L'Écho des morts, Prix Clé de verre du meilleur thriller scandinave, Johan Theorin révèle une nouvelle facette de son talent 

Mon avis

froid mortel no

Merci Carol et aux Editions Albin Michel pour ce livre glaçant... (titre et ce qu'il y a à l'intérieur !).

Question : pourquoi ne pas avoir traduit le titre suédois ? Hé hé... la réponse se trouve dasn le livre ! Donc lisez-le !

(je ne sais si c'est le traducteur qui a trouvé le titre, mais Rémi Cassaigne est un grand traducteur de langues nordiques !)

Je me rends compte (avec effroi - et non "et froid"-) que je n'ai pas encore lu le premier ouvrage de Johan Theorin ! 

Froid... dans ce livre, il en est question : d'abord, par la saison, c'est l'automne. Ensuite par le climat distillé peu à peu par l'auteur ; on

froid mortel dk

comprend vite que chaque personnage affiche une façade... et, au fur et à mesure, tout doucement, le voile se lève, par petits bouts, sans une goutte de sang, avec retour sur le passé. Et Johan Theorin nous emporte dans l'esprit du "héros", avec une fin tortueuse, de fausses pistes.

Bref : je confirme : encore un bon polar scandinave !:

Les autres titres de Johan Theorin : L'Heure trouble (2009) (dans ma PAL spéciale "nordique", pas lu), chroniqués : L'Echo des Morts (2010), Le Sang des Pierres (2011) et le site de l'auteur (en suédois) est ici sur ses trois premiers livres, se déroulant sur l'île d'Öland ainsi que la fiche Bibliométrique.

froid mortel gb

Les billets de Clara, qui le trouve "diablement efficace", KeishaMimiPinson, et Totaly brune. mais un gros bémol pour Yv.

comme d'habitude des couvertures étrangères... suédoise, norvégienne (suédois identique), danoise, deux anglaises, espagnole et hollandaise.

froid mortel gb 2froid mortel spfroid mortl nl

 

 

dc3a9fi-scandinavie-noire2
ici