Blandine LE CALLET

359 pages
Editions Le Livre de Poche 

Quatrième de couverture

ballade

Une jeune femme, Lila K., fragile et volontaire, raconte son histoire. Un jour, des hommes en noir l'ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l'a prise en charge. Surdouée, asociale, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Son obsession : retrouver sa mère, recouvrer sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d'un univers étrangement décalé, aseptisé, où les livres n'ont plus droit de cité…

Plus qu’un récit d’apprentissage aux allures orwelliennes, un roman émouvant sur la force du lien et du pardon. Christine Rousseau, Le Monde des livres.

Ce roman, qui mêle histoire d’amour et critique d’une politique sécuritaire à tout prix, se voit drôlement rattrapé par l’actualité. Pascale Frey, Elle.

Ce roman a obtenu le prix du Livre numérique et le prix des Bibliothèques pour tous 2011, le Prix des lecteurs du Livre de Poche 2012, le Prix des lecteurs des Ecrivains du Sud 2011 et le Prix des lecteurs de la Ville de Brive 2011

Mon avis

Un livre qui plaît, qui a obtenu plusieurs prix littéraires, qui fut le coup de coeur de nombreux lecteurs et lectrices.

Une histoire originale, un arrière-goût de 1984Big Brother is watching you, où les livres sont plus que suspects (comme Farenheit 451). Une enfant surdouée qui veut autant manipuler qu'être manipulée, des enfants qu'on formate, des vies assistées (on vous donne un travail, des repas), des "zones" géographiques, de la modification génétique et des grammarbooks...

J'ai aimé. Mais... j'ai trouvé la deuxième partie pas assez...., il me manque comme quelque chose, j'aurai aimé cette partie où se révèle Lila plus fouillée.

KeishaSandrineClara, Aifelle, le Papou, Lhisbei et Somaja l'ont dévoré et aimé, jusqu'au coup de coeur, Alex de Mot-à-Mots, un peu moins, comme Gambadou.

(lu en juillet 2012...).

Challenge-douce-France d'Evy (Tour Eiffel) et  challenge à tous prix laure danse du monde chez Laure