Je reprends ici les mots d'Anagnoste, un lecteur parmi d'autres qui propose sur son blog des titres de lectures provençales et marseillaises dans plusieurs billets que je compile [entre crochets, mes commentaires !]

Les touristes qui sont dans la région pourront se procurer :

Marseille insolite de François Thomazeau : Il remplacera avantageusement le tour de ville en petit train ou le passage plus ou moins obligatoire, dans le quartier du Panier, devant la boutique de la série télévisée "Plus belle la vie" [le quartier du Panier existe, celui du mistral, non, ce sont des décors à la Belle-de-Mai !]

Les randonneurs amateurs de polars qui se trouvent dans la région suivront les traces des personnages de Karine Giebel dans Jusque la mort nous unisse pour partir à la découverte des Alpes de Haute Provence et du Mercantour.
Originaire de La Seyne sur Mer, tout comme Marcus Malte, ils font partie à ce jour des meilleurs auteurs de polars ! Plage des Sablettes [nom d'une plage à Fréjus] de Marcus Malte presente sous un angle nouveau un des endroits probablement les plus fréquentés en ces mois d'été.

Je ne saurais trop conseiller également la lecture dupremier roman de Karine Giebel Terminus Elicius (excellent polar, je [Anagnoste] n'y reviendrai pas), Prix Marseillais du Polar 2005, pour ses trajets en chemin de fer nous faisant découvrir par la-même les paysages de la Côte Bleue, entre Marseille et Istres.

Dans un autre genre, Dominique Resch décrit dans Mots de Tête avec humour, tendresse et réalisme son quotidien dans un lycée professionnel des quartiers nord de Marseille. Ce livre est à mettre en relation avec Je tue les enfants français dans les jardins de Marie Neuser qui décrit un comportement tout autre et des relations tout aussi différentes entre une enseignante agrégée d'Italien et ses élèves dans un collège marseillais.

Jean Contrucci dans sa série Les nouveaux Mystères de Marseille fait découvrir à son lecteur la vie dans la cité phocéenne à la fin du XIX siècle et au début du XXème . Il est préférable de suivre les aventures de Raoul Signoret dans l'ordre.

Pour avoir un témoignage de la vie dans les cités dix ans en arrière, il faut lire Le Bal des Cagoles mais également Les Introuvables (début des années 90  tableau noir mais lucide de l'évolution probable des "quartiers") de Philippe Carrese, Pauvre Richard de Michel Sanz, romans que L'Écailler a l'excellente idée de rééditer. Pauvre Richard fut publié tout d'abord en bande dessinée, une adaptation a été réalisée pour le cinéma. Elle ressort chez L'Ecailler dans la collection "Le petit écailler".  On peut y lire également une interview de l'auteur.
On pourrait citer également La Cité du Fada de Rida Aati, mais hélas il est épuisé .
Les amateurs de fantastique pourront s'intéresser aux écrits de Georges Foveau, auteur qui publie beaucoup pour les enfants. 
On aura compris que l'on trouvera, en cherchant bien, de nombreuses pépites, dans le catalogue de feu L'Ecailler du Sud qui perdit le Sud pour être accepté dans le Nord.

Et le premier " POLAR MARSEILLAIS ", de Michèle Corbou Les Chapacans qui donna l'idée à Patrick Raynal de commander pour le compte de la Série Noire sa fameuse trilogie à Jean-Claude Izzo, auteur malgré lui de Polars!....Il se considérait plus comme poète . Vivre fatigue, Le Soleil des Mourants, Les Marins perdus font partie des ouvrages à découvrir ou redécouvrir.
Alexandre Clément pour Sournois.
Dans ses polars historiques Maurice Gouiran ne manque pas de faire découvrir, à ses lecteurs le massif de la Nerthe et leur fait déguster la brousse du Rove que produit son cousin un des derniers chevriers.

François Thomazeau propose un guide du Marseille Insolite qui permet aux Marseillais de découvrir des endroits inattendus et j'ajouterai [moi, Lystig] Provence Quiz, dans la même veine !

Ainsi qu'Henri Frédéric BlancL'Art d'aimer à Marseille et surtout l'irresistible Discours de Réception du Diable à l'Académie Française.

[Enfin], si la pièce passe près de chez vous, ne surtout pas manquer Madame Olivier : le procès en réhabilitation par la troupe des Tchapacans . Michel Sanz est un des auteurs et acteurs de la pièce, [avec Dédé de Roca et Médéric Gasquet-Cyrus, deux figures de Bleu-Provence ainsi que Serge Scoto et son chien Saucisse, deux autres figures emblématiques de la littérature provençale !]. Il est préférable d'assister au spectacle, le livre aujourd'hui un collector, il a été édité par feu l'Ecailler permet de se remémorer la pièce.

Maintenant, vous avez une liste tout prête pour votre prochaine visite en librairie !