HIPPOLYTE

Préface de Michel Le BRIS

2 albums de 93 pages
Editions Denoël (2006 et 2007)

Présentation de l'éditeur
ballantrae vol 1Préface de Michel Le BRIS : " Pour l'avoir fréquenté pendant des décennies, jusqu'à faire de lui un compagnon de rêveries, je crois pouvoir dire : Stevenson aurait aimé. Salut donc à Hippolyte, grand coureur d'aventure ! " 

Présentation du magasine Epok de la Fnac
Voilà quelques années, le grand Hugo Pratt s’était attelé à une adaptation de Stevenson, avec L’Île au trésor. Cette fois, Hippolyte, déjà remarqué pour sa vision sombre à souhait du mythe de Dracula (Glénat), s’attaque à un autre roman de l’écrivain, Le Maître de Ballantrae, sombre histoire mêlant le souffle épique de l’aventure à la dramaturgie propre à la tragédie grecque. En n’encrant pas les contours de ses cases et de ses personnages, Hippolyte renforce l’impression d’irréalité née du récit et accentue la capacité de Stevenson à faire naître des images dans l’esprit de son lecteur. Dans sa préface, Michel Le Bris, créateur du festival des Étonnants voyageurs à Saint-Malo et grand spécialiste de l’oeuvre de Stevenson, ne cache pas son enthousiasme : « Stevenson aurait aimé ».

Mon avis

J'ai lu la préface de Michel Le Bris, salivant à l'idée de découvrir ce livre de Stevenson adapté avec brio en BD.ballantrae 2
J'ai commencé la bd.
J'ai abandonné.
Oui, j'ai abandonné une BD ou devrai-je dire le roman graphique. Je n'ai pas retrouvé ce "souffle épique" et sans encrer les cases pour " renforcer l'impression d'irréalité ", je me suis perdue, mélangée : la jeune femme a une robe rouge... une jeune femme quelques pages plus loin a une robe rouge, mais ce n'est pas la même personne ! Comment s'y reconnaître, les visages se ressemblent. 
L'histoire aussi est très certainement compressée pour pouvoir être  racontée en BD, mais apparemment des coupes sombres, pour le peu que j'en ai lu, j'ai eu l'impression qu'on sautait des passages...

Bref, première fois que cela m'arrive, mais j'ai abandonné une BD !
(et c'est très très rare que j'abandonne un livre)

Si certains ont saisi la beauté de ce roman graphique, merci de m'expliquer, je suis passée complètement à côté !

 c'était ma   Logo BD Mango Noir chez Mango.

(petit ajout : ci-après, je copie/colle la présentation de l'auteur par l'éditeur depuis le site de la fnac, je suis vraiment passée à côté, je n'ai rien compris !
Frank Meynet, dit Hippolyte, est né en 1976. Il fait ses classes à l'école Emile Cohl de Lyon. Son travail, truffé clins d'oeil aux grands illustrateurs de Stevenson, Howard Pyle ou N.C. Wyeth, témoigne d'une étonnante maturité chez un artiste si jeune. La presse ne s'y est pas trompée, qui a réservé un accueil chaleureux au premier volume de son Ballantrae. Ce Livre Second boucle le diptyque.)