Anne-Catherine BLANC

150 pages
Editions Ramsay (septembre 2009)

Quatrième de couverture

astronome aveugleA trop scruter les astres pour le compte du roi, l'astronome a oublié de sonder sa propre vérité. Devenu aveugle, il renonce à la vie de cour pour mener une existence libre et vagabonde sur la côte, avec son chat pour seul compagnon. Il trouve un ami inespéré en la personne d'un gardien de phare et croit en finir avec l'errance. Mais seuls les rois décident du sort de leurs sujets... Voyage dans le temps et l'espace des mots, cette fable interroge le lecteur sur la vacuité et les abus du pouvoir, mais aussi sur ces choix inéluctables qui transforment, en un instant, une simple vie d'homme en destin assumé. Dans une écriture fluide, enluminée de références médiévales, un récit sensible et profond sur l'amitié, l'amour et l'accomplissement de soi.

D'origine catalane, Anne-Catherine Blanc est née et a grandi au Sénégal. Professeur de français, elle revient dans le Roussillon après avoir exercé en Afrique du Nord et à Tahiti. Elle a déjà publié Moana blues (Au Vent des Iles, Tahiti), qui lui valut en 2003 le Prix des Etudiants de l'Université de Polynésie française.

Mon avis

Ce livre est composé de deux récits/contes : L'Astronome aveugle (pages 7 à 131) et Le Roi, le Peintre et l'Avocette (pages 133 à 150).

Une écriture fine, ciselée, teintée de mots d'un autre temps... un pur moment de poésie.
Ayant perdu la vue, l'astronome quitte la cour royale avec son chat et tel un vagabond, part sur les routes, il y développe ses autres sens, donnant lieu à des images et des odeurs dans l'imagination du lecteur, puis un gardien de phare les accueille... Que de poésie !

Quant à l'autre récit, également plein de poésie, il est empli de philosophie. 

Je n'en dirai pas plus.
Je vous laisse découvrir ce livre.

Merci à Pascale de Mot-à-Mot de m'avoir fait découvrir cette prose poétique livre voyageur.

Le billet de Pascale est ici et celui d'Alex de Mot-à-Mots, toute aussi enchantée, .