Ruptures, continuités et résistances (milieu XVème - milieu XVIème)

Revue historique vaudoise

Société vaudoise d'Histoire et d'Archéologie, Lausanne, 2011

 

Merci à Vincent des Agents Littéraires pour cette lecture enrichissante

399 pages
Editions Antipodes (1er décembre 2011)

Quatrième de couverture
reformes religÀ l'occasion du 500e anniversaire de la naissance du réformateur Pierre Viret, la Revue historique vaudoise s'est intéressée à l'histoire religieuse du Pays de Vaud entre le milieu du XVe siècle et le milieu du XVIe siècle. Des spécialistes, historiens médiévistes et modernistes, présentent à cette occasion leurs travaux récents ou actuels et proposent de nouvelles pistes de recherche, soit autant d'encouragement à poursuivre les études dans un domaine de l'histoire vaudoise à redécouvrir. Sans viser à rendre compte de manière exhaustive du long "temps des réformes", les contributions traitent de la période qui commence avec l'épiscopat de Georges de Saluces (1440-1461) jusqu'à la grave crise que connaît le Pays de Vaud en 1558-1559, qui conduit au bannissement de Pierre Viret parle souverain bernois. Le cadre géographique retenu est, avant 1536, celui de l'Eglise de Lausanne, mère du diocèse, et, après 1536, celui du Pays de Vaud bernois. Alors que l'historiographie ancienne s'est surtout focalisée sur la Réforme en tant que rupture théologique et institutionnelle, ce dossier thématique met en perspective cette dernière avec des courants réformateurs de la fin du Moyen Age et avec des phénomènes de résistances au début de l'époque moderne. En privilégiant un traitement sur près d'un siècle, il révèle la diversité de l'objet "réformes" envisagé non seulement sur le plan doctrinal mais aussi dans ses aspects économiques, sociaux et culturels.

Egalement dans ce volume :
Surprises dans un livre de raison : le Liber Houlardi.
La survivance des anciens monastères vaudois dans la cartographie du XVIe au XVIIIe siècle. Avec une annexe : Notice complémentaire sur le territoire de l'ancienne chartreuse d'Oujon et son bornage.
L'approvisionnement alimentaire d'une armée bernoise au XVe siècle: étude d'un compte de la trésorerie générale de Savoie (Morat, janvier 1448).
Les pasteurs face à la République helvétique: perception et interprétation réformées de la guerre et de l'idée de nation en Pays de Vaud et à Zurich (1798-1803).
Le fonds Fontannaz au Musée historique de Lausanne.

Mon avis

Je me suis régalée !
Un, j'aime l'histoire des religions, deux, je me perfectionne en Suisse, trois, je dois être un peu fêlée pour me farcir cette véritableange grandson "somme". La Revue historique vaudoise se présente sous la forme d'un dossier (voir ci-après pour le descriptif) autour d'un thème, ici, les réformes religieuses,  d'éclairages documentaires thématiques et de mélanges, plus ou moins autour du même thème et de comptes rendus, d'hommages, de chronique archéologique, de rapports d'activité de la société vaudoise d'histoire et d'archéologie et du cercle vaudois d'archéologie, d'un index et des adresses des auteurs et de la rédactrice (adresses des universités (suisses, néerlandaise et américaines), musée historique de Lausanne et archives cantonales vaudoises).

Voici donc les articles du dossier, outre l'introduction :
- Georges de Saluces, évêque réformateur et chasseur de sorciers (1440-1461) ;
- Entre soumission à Rome et velléités identitaires. Le Grand Pardon de Lausanne (1450-1534) ;
- Annexion, conversion, légitimation. La dispute de Lausanne et l'introduction de la Réforme en Pays de Vaud (1536) ;
- Le clergé vaudois au moment de la Réforme. Tentative de recensement, d'identification et destinée ;
- Les Actes du Synode de Lausanne (1538) : un rapport sur les résistances à la Réforme dans le Pays de Vaud (introduction, édition et traduction) ;
- Aspects de la confessionnalisation durant l'introduction de la Réforme en Pays de Vaud ;
- Ces Lausannois qui "pappistent". Ce que nous apprennent les registres consistoriaux (1538-1540) ;
- La crise de 1558 : conflit théologique ou politique ?
- Œuvres détruites / œuvres sauvées ? Iconoclasme et chromoclasme en Pays de Vaud au XVIe siècle ;
- Une confessionnalisation du paysage urbain ? Les fontaines ornementales du XVIe siècle ;
- Nouvel examen des fonds d'archives au moment de l'introduction de la Réforme dans le Pays de Vaud : dispersion, rupture et continuité.

Outre les mots d'époque (un banneret, par exemple), on trouve aussi des mots typiquement suisses comme une "septantaine" ou un avoyer, fonctionnaire (suisse) au moyen-âge chargé au nom de son seigneur d'appliquer la justice mais aussi la Röstigraben ou "fossé du rösti", symbolisant les différences de mentalités, politiques ou cultures entre la Suisse romande (francophone) et la Suisse alémanique (germanophone). Un livre à lire avec une carte du Canton de Vaud ou plutôt des bords du Lac Léman à proximité, sauf si on maîtrise la géographie locale.

A retenir :
saine catherine romainmôtierLes "messieurs de Berne" (selon l'appellation usitée) envahissent (plus facilement qu'ils ne l'auraient cru) le Pays de Vaud et décident d'y provoquer une dispute où s'affronteront les représentants du Pape (catholiques) et les partisans de la nouvelle foi du 1er au 8 octobre 1536, avec les "stars" de l'époque : Guillaume Farel, Pierre Viret et Jean Calvin dont l'habileté rhétorique et théologique, avec le soutien du magistrat bernois ont supplanté les participants catholiques, effacés, incapables de débattre. Cela aboutira à la publication de deux édits : l'édit du 19 octobre 1536, qui interdira la messe et celui du 24 décembre. Dès lors, les prêtres, curés et religieux seront sommés d'embrasser la nouvelle foi ou de partir. Quelques religieux et prêtres et des habitants émigreront vers les cantons voisins catholiques (dont le Valais) ou iront chez le Duc de Savoie, du côté de Thonon ou Evian. Une chasse aux "icônes" sera menée : on traquera les chapelets, les images ou détruira les statues et autres peintures ornementales (voir les deux illustrations). Une remarque : il sera érigé de nombreuses fontaines, reprenant des thèmes issus de la Bible (l'eau est apportée comme le savoir...), thèmes communs aux catholiques et aux protestants : et ces fontaines sont souvent sculptées par les mêmes artistes, qui travaillent successivement pour les uns et les autres, en fonction des religions.

En bref, je me suis retrouvée quelques années en arrière, quand j'étudiais l'histoire des réformes religieuses en licence d'histoire. Un pur régal ! Si si !!!!!!
feu au lac 2
Y'a pas le feu au Lac
*, voici ma première participation au
Défi Suisse de Fattorius défi suisse DF 2

* je sais, ce n'est pas une expression suisse du tout !!! (voir une explication ici et il y existe plein d'accents différents en Suisse : rien que pour les francophones, le Valaisan, le Genevois, le Vaudois, le Fribourgeois, le Jurassien (et pas Jurassique)...) (logo emprunté , sur le site de ces designers)

images d'illustration : l'Ange est un détail du Christ-Eucharistie, détail d'un ange céroféraire (page 186) (photo reproduite depuis le site patrimoine.vd.ch) et Sainte Catherine, provenant d'un monument funéraire, à Romainmôtier, visage abîmé lors de la destruction des icônes catholiques (page 179) (photo reproduite depuis le site romainmotier2010.ch). N'hésitez pas à agrandir la couverture pour admirer le symbolisme dans l'image.

Ce livre peut livre-voyageur 2 voyager, faites-moi signe !

Ce livre participe aussi au challenge challenge histoire lynnae Histoire chez Lynnae