LEO
ICAR

4 albums de 48 pages (lu les trois premiers)
Editions Dargaud (2009 à 2011) 

Présentation
terres lointaines 1Planète Altaïr-3 dans un futur lointain. Deux enfants, accompagnés de leur mère, viennent de faire un long voyage à bord d’une navette en provenance de la Terre. Ils sont là afin de rejoindre leur père mais celui-ci n’est pas présent à l’aéroport… Ils décident alors de partir à sa recherche, accompagnés par une créature extra-terrestre ressemblant à un crabe humanoïde – un Stepanerk- doué d’intelligence et à la force hors norme. Le voyage s’avèrera particulièrement périlleux… Une nouvelle série scénarisée par Leo, un auteur passé maître dans ce genre. 

Mon avisterres lointaines 2
Toujours Léo, comme dans Les Survivants, Antares, Les Mondes d'Aldébaran : on y retrouve la SF, les planètes hostiles, les extraterrestres bons et gentils et les méga gros méchants, les voyages pour retrouver un père (comme ici) ou un monde meilleur. Bref, on retrouve les mêmes thèmes, les méchants, les gentils, les méchants sous un masque de gentil, un monde dichotomique, des personnages toujours en recherche de quelqu'un, de quelque chose...

terres lointaines 3Le dessin est précis, poétique (dans les animaux des planètes), avec une once de morale (?) avec un scénario rocambolesque (peut-être trop ? mais n'est-on pas dans des mondes imaginaires ?).

Comme d'hab', un bon moment de lecture.

Comme d'hab', il manque le dernier tome paru (octobre 2011)...

J'aime ces albums, cet auteur Léo, ces histoires (oniriques), cette série sur de lointaines planètes où il se passe beaucoup de choses...

c'était mabd_du_mercredi chez Mango                emprunté à la B.M.bibliotheque_2