Bernard LENTERIC

345 pages
Le Livre de Poche (Editions  n°1/Olivier Orban : 1981)

nuit des enfants roisQuatrième de couverture
Sélectionné parmi les meilleurs romans par toute la presse, La Nuit des enfants rois se déroule à toute allure, comme un merveilleux film, d'où l'on sort ébloui. Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. De l'horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un. Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l'a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu'il ne soit de leur côté... Alors, s'ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La Nuit des enfants rois. 

Mon avis
Avant que le film The Prodigies ne sorte, j'ai voulu relire le livre... mais problème : le retrouver ! J'ai fouillé dans le grenier de mes parents et ai retrouvé mes Club des Cinq, cet été, en pleine chaleur (oui, madame, j'habite dans le sud !) (plus de 40° dans le grenier !) mais point de Nuit des Enfants Rois ! J'ai retourné le grenier de mes parents (où il y a des cartons et valises de livres qui m'appartiennent (dont mes Fantômette), ma bibliothèque chez mes parents (pas aussi de place chez moi !!!!), mes bibliothèques (enfin ma bibliothèque et mes cartons et mes tas de livres à la maison)... j'ai fini par retrouver ce livre ! J'ai fini, après l'avoir regardé au pied de ma table de chevet, le lire...

Et je me suis retrouvée.... des années et des années en arrière ! Ok, les ordinateurs interconnectés, les logiciels de reconnaissance vocale, tout ça, on connaît ! Mais à l'époque, c'était de la science-fiction : rares étaient les ordinateurs et c'était en MS-Dos !!!!!

Je me suis à nouveau régalée ! Des aventures, du suspense, encore du suspense.... bref, j'avais l'impression de revenir... du temps où je n'avais pas encore mon bac !
Cette relecture fut plus mature (et oui, j'ai vieilli !), j'ai découvert des aspects psychologiques dont je ne me souvenais pas. Le style littéraire est "rapide" : des phrases courtes.
Ce livre est un des premiers livres "marquants", ceux qui restent quand on a tout oublié.
Et il restera encore longtemps comme marquant ! coup de coeur asphodèle 2

Le billet d'Astrid (clic) et la relecture d'E-Litt (clic)

(pétard des guettes, pas de challenge sur ce coup-là ??? surprenant !)
(merci à Asphodèle pour le petit logo)