Donc, hier, nous sommes allés à Villeneuve-lez-Avignon !

Je suis partie avec ces livres dans un sac :

VLA déjà achetés

Nous pénétrons dans la Chartreuse, lieu du crime, comme l'indiquent les différentes bandes "police line - don not cross" "crime scene", tiens, d'ailleurs, une scène avec PetitAnge

VLA crime scene

Une première salle, des photos, des auteurs français et... Jeff LINDSAY ! Son nom ne vous dit rien ? Mais son personnage, oui ! Dexter !

VLA Lindsay

Sympa et comique ! Ce n'est pas du café cubain dit-il en faisant la grimace !

Des photos aux murs, des auteurs français que je ne regarde même pas (!) PetitMariChéri et les garçons déambulent (les garçons en auront vite marre...) me trouvant les auteurs nordiques ! (devant lesquels, pas de queue de fans en attente de dédicace !) 

Tel un rapace, je fonds sur Gunnar STAALESEN ! Le grand auteur de polars norvégien (flûte, j'ai oublié de lui demandé pourquoi il a baptisé son héros Varg Veum !), je suis intimidée. Un monsieur très gentil, surpris que je commence en danois !  Un peu difficile pour moi à comprendre (norvégien et danois sont proches, mais les prononciations sont différentes), on poursuit en anglais : il fait très chaud pour octobre ! Inimaginable pour un Norvégien de Bergen !!! On papote... en particulier sur Le Loup dans la Bergerie dont le titre traduit en français a la même signification qu'en norvégien même si dans cette dernière, on parle de chèvre (voir ici) Il me dédicace Le Roman de Bergen et je lui demande conseil pour un autre ouvrage en poche (sinon, mon banquier et mon mari vont pâlir...) et hop La Belle dormit cent ans me saute dans les bras ! Deux dédicaces, et en français s'il-vous-plaît !

VLA Staalesen

Je me dirige ensuite vers Jón Hallur STEFÁNSSON, auteur je ne connais pas encore (pas lu) ! Lui aussi, surpris par mon danois ! Un grand monsieur (la photo ne permet pas de le voir si grand). Pareil, papotage ! Je me régale ! Grand Ange me demande "mais en quelle langue tu parles ?", en danois et en anglais !

VLA Stefansson

Et hop, Brouillages rejoint, après une dédicace en français, mon escarcelle !

(la suite... au prochain numéro !!!)