Sonia Delzongle

380 pages
Editions Cogito (février 2011)

Quatrième de couverture
hamleau des pursUn thriller captivant qui emmène le lecteur sur les traces d'un tueur sanguinaire aux desseins implacables.

Audrey se souvenait précisement de l'année de la découverte du premier corps. Ou de ce qu'il en restait. Seulement la peau dans les taillis, dans la forêt. Une mue rose et sanglante. Le contenu, la chair, les organes, les os, tout avait disparu.
En quelques jours, une sorte de méfiance sourde s'était emparée du village pour s'étendre rapidement à toute la région.
Au début, l'Empailleur ne laissait que les peaux, vides et platies. Puis il s'étit mis à les bourrer de terre, de mousse ou de pierres, il les remplissait comme des outres et les cousait. Tuait hommes et femmes, sans distinction de sexe, ni d'âge. Seuls les enfants étaient épargnés. 

Sonia Delzongle, diplômée des beaux-arts de Dijon, est journaliste. Née à Troyes d'un père français et d'une mère yougoslave, c'est aujourd'hui à Lyon qu'elle vit de sa passion pour l'écriture. Après La journée d'un sniper et A titre posthume, Le Hameau des Purs est son troisième roman édité.

Mon avis

MERCI à l'écrivain, Sonia DELZONGLE
qui m'a gentiment offert son livre
et aux Editions Cogito éditions cogitopour l'envoi !

Le rabat de la couverture précise :  "Le Hameau des Purs" est un thriller inquiétant qui malmène le lecteur de bout en bout et le tient en haleine jusqu'à la toute dernière ligne. Ames sensibles, s'abstenir !
Vrai !
Estomaquée !!!
Une claque ! Jamais je n'aurais pu deviné... Le suspense est vraiment haletant, on lit, on dévore les pages pour savoir. Et une fois qu'on referme le livre, on comprend mieux certains passages.

Thriller en trois parties : la petite Audrey qui va passer ses vacances dans ce hameau, Audrey qui enquête sur un incendie survenu des années plus tard et une troisième partie... captivante (je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer la fin, des plus surprenantes !). Ca commence doucement, une fillette en vacances dans une secte type Amish et cela se termine... en apothéose !

Je me suis jetée à corps perdu dans cette histoire que je "visualisais" sur le plateau de l'Aubrac ou par là-bas (je suis passée cet été par là-bas) car y souffle la Burle, un vent glacial du sud-est du Massif Central et, comme je l'avais écrit dans un de mes commentaires, "les Purs" sont pour moi les Cathares (pas les habitants de la région mais le mouvement chrétien médiéval (tiens, tiens, cela faisait longtemps, n'est-ce pas ?) du grec katharos, pur, voir par exemple wikipedia) et j'ai été emporté par l'histoire ! J'ai essayé d'en devenirla fin (par exemple, pourquoi cet enfant s'appelle Léman, comme le lac ?) (appelé Lac de Genève par les Genevois et Lac Léman par les autes Suisses !).

Un style d'écriture maîtrisé, qui va croissant, des "indices" tout au long, qu'on ne comprendra qu'une fois fermée la dernière page, un suspense... à perdre haleine (enfin, plutôt le sommeil) bref, une auteur inconnue qui devrait pas le rester !

A découvrir !!!!!!coeur qui bat
Un coup de coeur ! 

Enthousiastes aussi, la Petite Souris de Passion Polar et Oncle Paul de Mystère Jazz, ils ont interviewé l'auteur ici et  (même entrevue, photos d'illustration différentes), comme Catherine , (billet et entrevue) bluffées aussi Sophie et TotalyBrune, comme Pierre de BLack Novel.

Le blog de Sonia Delzongle la peintre ici (une mise à jour prochaine ?) et celui de Sonia Delzongle l'écrivain  (où vous trouverez les titres de ses précédents ouvrages, dont l'un semble épuisé...).

Ma citation de jeudi dernier ici.

Merci à Sonia Delzongle pour cette lecture !

Challenge de Cynthia thriller cynthia, catégorie "Crains dégun" "Même pas peur" !
(et de 4 !)