Pierre LEMAITRE

Merci à Sandrine SD49 pour ce livre voyageur

392 pages
Editions Albin Michel

Quatrième de couverture
alexQui connaît vraiment Alex ?
Elle est belle. Excitante. Est-ce pour celle qu'on l'a enlevée, séquestrée, livrée à l'inimaginable ?
Mais quand la police découvre enfin a prison, Alex a disparu.
Alex plus intelligente que son bourreau? Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne.
Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l'on retrouve l'extraordinaire talet de l'auteur de Robe de Marié.

Mon avis

Une couverture angoissante : un regard reflétant plus la détermination que la peur (et des lettres en relief, j'aime sur une couverture, je tripote, je renifle les livres).
De nombreux chapitres à l'américaine, qui rythme le thriller et entretiennent le suspense, en alternant les versions d'Alex et de l'inspecteur Camille Verhœven (je n'ai pas lu Travail Soigné, mais cela ne pas gêné).

Une jeune femme, portant une perruque, est enlevée et enfermée dans une fillette et les rats deviennent de moins en moins timides et s'approchent peu à peu d'elle... Elle va s'échapper.

Et là, on est emporté. Toute la première partie ne laisse pas reprendre son souffle : l'enlèvement a lieu dans rapidement, pas une centaine de pages plus loin, rythme enlevé. Et cela va se poursuivre ainsi... Sauf deux-trois passages que j'ai trouvé un peu longs ou cafouillants, l'hôtel, par exemple, que j'ai relu pour mettre en parallèle les deux versions racontées...

Un peu d'histoire : page 101, on parle de "fillette", cage trop petite où l'on est emprisonné (ce dont je me souvenais), comme on peut le voir ici sur le site histoire-france.net ; mais histoire-fr.com en donne une autre version, clic : comme souvent, le Moyen-Age apparaît déformé (là, nous sommes au XVème siècle), on en retient le pire (en exagérant parfois), ok, ce n'était pas une période douce, mais quand même !, on oublie aisément que on a pu faire pire après ! (et pour info : le Moyen-Age est une période qui a duré 1000 ans).

En bref : j'ai aimé, ce suspense qui monte, que se distille...

Merci à Sandrine SD49 qui a gentiment fait voyager ce livre jusqu'à moi (son billet ici, d'autres billets, celui d'Alex de Mot-à-Mots, d'Ankya, de Canel, de Clara, de Lasardine, Pimprenelle et de Stéphie,

Mon billet sur Robe de Marié ici.

Challenge de Cynthia thriller cynthia, catégorie "Crains dégun" "Même pas peur" !

 

et franchement, il faut que j'arrête de m'abonner à des infolettres de blogs littéraires !!! (quoique certains pourraient en mettre une, rien que pour moi, je suis trop "pas douée"...)