David G.F. KAPELL

88 pages
Editions Société des Ecrivains (15 juin 2011)

Quatrième de couverture
temps fixePanique au 125, rue des Pinsons : on a tué Monsieur Flon, l’énigmatique locataire du deuxième ! Fidèle du PMU mais toujours discret, le quartier soupçonne l’homme à l’imperméable d’être un espion initié aux plus grands secrets de l’État… entre autres.
L’immeuble fait naître les rumeurs les plus folles et nourrit bientôt le quartier entier. Entre le vrai et le faux, des jumeaux, un trépassé, une ex-diva des lupanars, un suspect déguisé en femme, une héritière éplorée et une pègre impitoyable, l’inspecteur Lussien aura du fil à retordre pour éclaircir le mystère d’une affaire décidément peu banale… Peuplé d’une galerie de personnages hauts en couleur, l’univers de Temps fixe rend un hommage savoureux au roman noir.
Vif et décalé, cynique mais léger, le premier opus des aventures de Lussien nous plonge avec délice dans une enquête portée par une bonne humeur et un second degré omniprésents.   

Mon avis
Un envoi de la SDN (non, pas l'ancêtre de l'O.N.U.) : très amusant : rien que pour les noms des personnages : Charlotte Marat et Jean-Baptiste Corday (et pas l'inverse), Richard Taylor, Jean-Lucien Lussien et Romain Desbois.

Une enquête un peu loufoque, de l'humour à la Thomazeau (et encore, ce n'est pas son meilleurn selon moi) : très vite lu !

Merci à Céline et aux Editions S.D.N. !