Frédérique DEGHELT

414 pages
Editions Actes Sud (janvier 2011)

nonne_et_brigandQuatrième de couverture
En reposant le recueil, elle effleura une couverture de cuir, crut d'abord qu'il s'agissait d'un carnet de correspondance mais ne put s'empêcher de l'ouvrir.
C'était l'emballage d'un cahier dont les pages étaient couvertes d'une petite écriture ronde presque enfantine. Je ne savais pas ce que c'était l'amour, je ne savais rien de ce qui nourrit et dévaste, alors sans ce savoir je n'étais qu'une petite chose lancée sur les routes et sans arme pour affronter la vie. Il n'y avait que cette phrase sur la première page, écrite à l'encre bleue, presque délavée.
Lysange eut comme le sentiment que ces phrases s'adressaient directement à elle et cela lui ôta tout scrupule pour commencer à lire ce qui avait tout l'air d'être un journal de bord.

Voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est journaliste et réalisatrice de télévision. Après La vie d'une autre (2008) et La grand-mère de Jade (2009), La Nonne et le brigand est son troisième roman publié par Actes Sud.
Egalement parus chez Actes Sud (textes et photographies) : Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu (2007) et Le Cordon de soie (2009).

Mon avis

Rendez-vous jeudi prochain pour des citations qui me sont revenues à l'esprit à la lecture de ce roman (sur les langues étrangères).

page 44Les gens disaient qu'il rendait fou ce vent et que ceux qui vivaient là quotidiennement
finissaient par avoir l'esprit emporté dans ses assauts furieux. [...] Une femme traversée par lemistral a-t-elle encore toute sa raison ? me disais-je à l'époque [se demande Lysange].
NON. On ne devient pas "fada" car le Mistral ne souffle pas tous les jours !!!!!!!

page 136 : "sapajou", petit singe, mais surtout mot célèbre pour être une des insultes favorites du Capitaine Haddock.

page 263 : John, le mari antiquaire, s'adresse à Lysange : C'est pour cela que je te garde, me disait-il pour me fâcher. Plus tu vieillis, et plus tu m'es précieuse !
Agatha Christie avait dit à peu près la même chose : Faites comme moi, épousez un archéologue. C'est le seul homme qui vous regardera avec de plus en plus d'intérêt à mesure que passeront les années. [d'ailleurs, je vais rencontrer un archéologue dans mon prochain livre ]

Je découperai le roman en deux parties : la France, Paris et le Cap-Ferret (voir les photos de l'Irrégulière *) et le Brésil.
Frédérique Deghelt sait parler d'amour : l'amour passion, l'amour enfantin (pétard des guettes, j'espère que mes enfants ne m'aiment pas comme cela !), l'amour qui occupe toutes les pensées, l'amour qui fait mal (psychologiquement), l'amour de Dieu, l'amour impossible, l'amour d'un amant, l'amour qui dure trois ans, après s'installe l'habitude, comme dirait Frédéric Beigbeder, etc. Elle emploie des phrases, des images, des synonymes à foison.
Mais j'ai de loin préféré l'amour au Brésil. J'avoue humblement que les phrases, paraphrases, voire redites des émotions de Lysange à Paris ont fini par me les faire survoler (à moment donné, une vision de dictionnaire de synonymes s'est imposée à mon esprit !). Ces femme hésite, ne prend jamais réellement de décisions tranchées et quand elle ne sait pas, ne sait plus, veut se retrouver, prend le train pour Cap-Ferret !
D'ailleurs, cela m'a semblé incongru : un inconnu vous propose sa maison de plage au Cap-Ferret et pas un inconnu vous offre des fleurs, comme dans la pub ! Mais c'est le même principe ! Elle part, elle accepte ! Euh... Elle ne se pose pas de questions, se renseigne ? Non, part, sur un coup de tête. Lysange me semble primesautière, et pour les hommes aussi.

Ce ne fut pas un gros coup de coeur comme Irrégulière (son billet **) mais un livre qui m'a plu (aurai-je un coeur de pierre, insensible à l'amour ?), sans plus. Justement à cause des répétitionsde Lysange quant à ses sentiments. Cela aurait été un coup de coeur si justement toute l'action ou presque se déroulait au Brésil.

Merci à toi, Irrégulière, pour ce livre_voyageur qui m'a fait voguer sur les mers de l'amour sous toutes ses formes !

* ici : http://irreguliere.over-blog.com/article-mon-cap-ferret-71345355.html (les clics sur liens ne fonctionnent pas !)
** ici : http://irreguliere.over-blog.com/article-la-nonne-et-le-brigand-65339859.html
 

Et voici la photo réalisé par Irrégulière pour présenter ce livre...
photo_de_Irr_guli_re