17 mars 2011

Citation du Jedï

Giovanni avait toujours le même air, à savoir que l'on avait l'impression persistante qu'il venait d'un autre monde et qu'il posait sur celui-là l'oeil étonné et incrédule que poserait une vache sur une mangeoire emplie de quartiers de viande (page 137). - Vas-tu avancer, gibier d'abattoir ?- Et toi, vas-tu te décider à désembouscailler la rue, charretier de mes deux, avant que je ne vienne découper tes sales carnes en deux ? (page 197) Jean-Louis Marteil, La Chair de la Salamandre Un langage très imagé, très coloré et fleuri ! Un... [Lire la suite]
Posté par Lystig à 06:12 - - Permalien [#]
Tags :