Semaine nordique # 2 semaine_nordique

Chienne de Vie

Helle HELLE

230 pages
Editions le Serpent à Plumes (3 février 2011)
Ned til hundene (que je traduirai pareil !)

chienne_de_vieQuatrième de couverture
Bente plaque tout. Son appart, son mari. Elle échoue dans un endroit isolé au bout du bout du Danemark. C'est là que Johnny et Cocotte la trouvent à un arrêt de bus. Ils l'adoptent. Alors que Helle Helle est connue pour son style intimiste et sait dépeindre avec grâce et humour les petits riens de la vie quotidienne, Bente entre petit à petit dans l'intimité de Johnny et Cocotte. Chienne de vie, c'est le récit troublant de l'arrivée d'un écrivain dans la vie de ses personnages.

Helle Helle est née en 1965 au Danemark. Premier écrivain danois à recevoir le prestigieux prix Per Olov Enquist, elle est traduite en sept langues. Chienne de vie est son cinquième roman et le premier traduit en français.

Mon avis

Helle Helle... une auteure dont le nom est son prénom... Helle est un des prénoms féminins les plus communs au Danemark,ned_til_hundene_2 dérivé de hellig, saint.

Et un livre d'un auteur danois... je ne peux que fondre... Fondre dessus pour le lire. Et fondre à la lecture.

Ce livre est un petit ONVI !

Une femme (jeune, j'aimerai bien le dire, puisqu'elle a 40 ans et que la mode est d'ajouter "jeune" devant "femme"... et me sentirai-je concernée ?????) est assise sur un banc à un arrêt de bus, avec sa valise à roulettes "au bout du bout du Danemark" selon la quatrième de couverture : je vérifie sur un atlas (oui, je suis "pointilleuse", comme dirait Géraldine), Næstved est situé au sud de la Sjælland (Zélande) ; j'aurai plutôt imaginée le bout du bout vers Skagen, à la pointe nord du Jutland (parce là, c'est sauvage, c''est vraiment le bout du bout... la Mer du Nord rencontre la Mer Baltique, les vagues sont alors... perpendiculaires à la plage ! Magnifique endroit !).

skagen
source : http://picasaweb.google.com/lh/photo/n4ux2bO-Q3x1r20Gcjvn3A
cela ne se voit pas sur la photo trouvée sur le net, mais les deux mers sont de couleurs légèrement différentes et, un jour de tempête de neige, les vagues sont plus hautes ! (oui, j'y suis allée par -14° un jour de tempête !)

Deux jeunes gens l'invitent à séjourner chez eux.

ned_til_hundene_1Et c'est tout.
Et c'est cela qui fait la force de ce court livre de 230 (lu en moins d'une journée).

On apprend que cette femme (qui ne donne pas son prénom, qui sera prénommée Bente, de Bénédicte) est mariée, qu'elle est écrivain. Et qu'elle a tout quitté.

Une très belle écriture. Je comprends qu'Helle Helle ait reçu le prix Per Olov Enquist.

J'ai aussi dégusté ce livre comme une madeleine... pour plusieurs raisons :
- page 37 : "... odeur de purin, ou de porcherie..." : forcément, le Danemark est un grand éleveur de porcs, dont le bacon est exporté dans toute l'Europe...
- page 38 (entre autres) : quitter ses chaussures à l'entrée : oui, c'est habituel, aussi, il faut attention à avoir des chaussettes sans trou !ned_til_hundene_4
- page 53 : " il nous faut un café pour dormir " : oh oui, ils peuvent ! Le café est super light (à l'époque, même si j'en ai toujours détesté l'odeur, j'en buvais), clair et dilué ! On comprend mieux alors pourquoi ce sont les Finlandais les plus grands buveurs de café au monde...
- page 162 : on fait le café ou le thé, on le verse dans une bouteille thermos et on se servira au fur et à mesure (vu aussi dans Millenium de Stieg Larsson) ;
- on mange du chou rouge au sirop de groseille (page 207) et du riz à l'amande à Noël (dans le cadre de la semaine nordique, demain un billet sur ce que l'on mange au Danemark et le 26, un billet sur les plats typiques servis à Noël au Danemark) ;
- page 116 (par exemple) : Dagli'Brugsen (d'après daglig, quotidien et brugsen, coopérative), chaîne de supérettes et supermarchés ;
ned_til_hundene_3- page 167 : mobile en papier découpé : on en voit beaucoup.
- page 214 : la caissière annonce le montant des achats : 687 (couronnes danoises), Bente lui demande si elle peut lui en "ajouter 2 000". Au Danemark (comme à la cafet/boutik de la fac où j'étais), vous faites quelques achats et vous les payer par carte bancaire, vous souhautez avoir un peu de monnaie, alors quand on vous annonce 42 DKK, vous demandez : "je paye sur 50 DKK" et le caissier/caissière vous rend 8 DKK (super commode, cela évite d'aller au distributeur) (j'espère que vous avez compris mon exemple...).

Citations :
- page 5 (première page du roman) : Aujourd'hui c'est l'hiver, je ne rentrerai plus chez moi.
- page 151 : Bente se lève : Je ne sais pas si je suis d'humeur triste ou gaie [...] Je suis peut-être de mauvaise humeur. Difficile à dire quand il n'y a personne d'autre.coeur_qui_bat

Je ne saurai que vous conseiller de lire ce petit bijou !

Merci beaucoup à Amélie des Editions serpent___plumes(et à George qui a su me donner encore plus envie de le lire).

(billet programmé)

(quatre couvertures danoises)