Un hiver au coeur des Rocheuses

Pete FROMM

266 pages
Editions Gallmeister (2006)

indian_creek_1Quatrième de couverture
Le garde commença à parler de bois à brûler. Je hochais la tête sans arrêt, comme si j'avais abattu des forêts entières avant de le rencontrer.
- Il te faudra sans doute sept cordes de bois, m'expliqua-t-il. Fais attention à ça. Tu dois t'en constituer toute une réserve avant que la neige n'immobilise ton camion.
Je ne voulais pas poser cette question, mais comme cela semblait important je me lançai :
- Heu... C'est quoi, une corde de bois ?indian_creek_2
Ainsi débute le long hiver que Pete Fromm s'apprête à vivre seul au cœur des montagnes Rocheuses, et dont il nous livre ici un témoignage drôle et sincère, véritable hymne aux grands espaces sauvages. Indian Creek est un captivant récit d'aventures et d'apprentissage, un Walden des temps modernes. Ce classique contemporain a établi Pete Fromm comme une des grandes voix de l'Ouest.

indian_creek_3Pete Fromm est né en 1958 dans le Wisconsin et a d'abord été ranger avant de se consacrer à l'écriture. Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix et ont été vivement salués par la critique. Indian Creek est son premier livre traduit en français. Il vit à Great Falls dans le Montana.

Mon avis

Pour banals qu'ils fussent, chacun de ces triomphes interrompait la marche de la solitude, toujours présente, tapie non loin de moi, à marauder dans les parcelles sombresindian_creek_4 des arbres, dans l'eau noire qui s'efforçait de ne pas geler, et même dans la manière dont la rivière parlait le soir, avec des inflexions de voix que je ne lui connaissais pas durant le jour. Je commençais à trouver ma place dans les bois et je m'y installais confortablement (pages 61 et 62).

Pendant tout ce temps passé à regretter ce que je manquais dans l'autre monde, jamais je ne m'étais rendu compte de ce que je manquerais en quittant Indian Creek (page 189).

indian_creek_5J'ai découvert le style "nature writing" avec Sukkwan Island de David Vann. Les aventures au grand air m'ont plu, je récidive (et pourtant jamais Croc Blanc !). Je saute sur ce livre voyageur et le dévore. Littérairement (pas littéralement).

Sur un coup de tête, Pete Fromm part surveiller des oeufs de saumon au fin fond du Montana (pays sauvage, où se passe aussi Cougar (clic pour le billet)), à la frontière avec le Canada. Mais contrairement à Christopher McCandless (Into the Wild), lui ne se retire pas du monde : il garde des liens avec le monde extérieur, il rencontre les gardes, le chef Ironsides (qu'il craint pour avoir de la viande d'élan dans sa tente), ses amis, des chasseurs et des guides. Il va vivre dans une tente pendant six mois !!!!

Et dès le début de la lecture, je suis happée par l'air frais du Montana, le récit précis (il avait prévu deindian_creek_6 rédiger ses cahiers quotidiennement pour un cours...), les descriptions enchanteresses des paysages ("ses" montagnes, la lune, les étoiles, etc.), sa chienne, Boone.

Bref, j'ai bien aimé : un récit simple, authentique. Où il raconte sa maladresse de débutant, ses découvertes, ses joies, le lynx, l'éclipse, etc. (même si je l'ai lu début janvier, en plein redoux, dans le square, entre midi et deux, comme rafraîchissant, il y a mieux !)

Et j'aime, car à la fin, Pete Fromm explique ce qu'il est devenu... entre autre, ranger et il habite aujourd'hui encore le Montana.
Allez, j'ose ???? On frôle le coup de coeur_qui_bat, j'aime les histoires vraies.

Une précision :  "La" Milwaukee : à part être la plus grande ville du Wisconsin (mais pas la capitale, Madison), c'est aussi une rivière.
(en illustration, différentes couvertures)

Merci à Keisha (son billet en cliquant) pour ce livre_voyageur   nature_writing

Et le billet de Faerie, organisatrice de ce challenge.