Comme hier, une poésie (que l'on retrouve aussi sur mon autre blog Anges ou Démons ?, clic)

La Ronde des Mois

Janvier grelottant, neigeux et morose,
Commande la ronde éternellement ;
Déjà Février sourit par moment ;
Mars cueille frileux une fleur éclose.

Avril est en blanc, tout ruché de rose
Et Mai, pour les nids, tresse un dais clément ;
Dans les foins coupés, Juin s'ébat gaîment,
Sur les gerbes d'or, Juillet se repose.

Derrière Août qui baille au grand ciel de feu
Se voile Septembre en un rêve bleu ;
Le pampre couronne Octobre en démence.

Novembre, foulant du feuillage mort,
Fuit l'âpre Décembre au souffle qui mord.
Et le tour fini - sans fin recommence.

La Coupe d'Onyx (1903)
Edouard Tavan (1842-1919)
poète suisse (Genève)

f_vrier
Février
Les Très Riches Heures du Duc de Berry (1410-1489)

pour les autres dimanches poétiques, Bookworm les répertorie ici : clic