Une enquête de Varg Veum, leprivé norvégien

Gunnar STAALESEN

Bukken til Havresekken (La Chèvre dans le sac d'avoine)
(explication de Ninne, Norvégienne, je cite : " Bukken til havresekken veut dire qu'une personne n'aurait pas avoir une position où serait doutée son intégrité") 
318 pages
Folio Policier (mai 2004)

loup_dans_la_bergerieQuatrième de couverture
Varg Veum, ancien salarié à la protection de l'enfance de la ville de Bergen en Norvège, est devenu détective privé après avoir été remercié pour avoir eu la main lourde sur un type qui prostituait une gosse en perdition. Les affaires ne vont pas fort. La police officielle ne l'aime pas. Divorcé, il refuse toutes les affaires sentimentales et s'en console à l'aquavit. Jusqu'au jour où un avocat de renom lui demande de suivre son épouse pour un constat d'adultère. Ce que Veum refuse, il l'accepte le lendemain quand un autre homme se présente avec le même portrait de femme en lui demandant de retrouver sa sueur perdue de vue...

Avec un ton profondément humaniste et un brio rarement égalé, Gunnar Staalesen continue de creuser ses thèmes de prédilection : l’enfance et le conflit des générations, les désillusions du mariage et la criminalité qui en découle, l’effondrement du rêve social-démocrate norvégien.

Gunnar Staalesen est né à Bergen, Norvège, en 1947. Il s'incrit, en renouvelant le genre avec son personnage de Varg Veum, dans la lignée des grands auteurs tels que Chandler, Hammet ou Henning Mankell.

Mon avis
* premières pages : Ålesund ou Ølesund ? Le premier se prononce Ôlesun, le second Eulesun (en danois) ; c'est Ålesund, comme dans les pages suivantes. De même Fløi et Fløien : Fløi et le Fløi (le "en" à la fin étant un article)

La première enquête de Varg Veum, comme dans tous les autres polars de Staalesen, dévoile le pourquoi de son nom : formule ancienne désignant un proscrit et qui signifie "le loup dans le sanctuaire" (note du traducteur).

Comme d'habitude, je régale à prononcer les noms, ah, quelle douce madeleine... (d'accord, c'est du norvégien, mais c'est proche du danois, la prononciation est différente).

Le décor se plante peu à peu. Comme chez Maj Sjöwall et Per Walhöö, par petites touches, nous découvrons la Norvège et ses travers, le privé est désabusé et se console avec sa bouteille d'aquavit...

coup_de_coeurEn bref : j'ai aimé le style, les personnages, l'intrigue, l'humour, ...objectif_pal_2
Je vais continuer de découvrir cet auteur.

(billet sur La Femme dans le Frigo)