Henning Mankell

Djup (2004)
(traduction littérale du titre)

348 pages
Points (2008)

profondeursQuatrième de couverture
En octobre 1914, l'Europe est au bord de la guerre. Afin d'améliorer la défense des côtes suédoises, le capitaine Lars Tobiasson-Svartmann [= Homme noir en suédois] inspecte les routes maritimes. Sur la toute petite île de Sara Fredrika, il rencontre une femme dont il deviendra l'amant [là, celui qui a rédigé la quatrième de couverture s'est un peu emmélé les pinceaux]. Pour la revoir, il ment à sa femme, à l'amirauté, à lui-même, jusqu'au point de non-retour...djup

Henning Mankell est né à Stockholm en 1948. Auteur de célèbres romans policiers, de romans et de pièces de théâtre, il partage sa vie entre la Suède et le Mozambique. La plupart de ses livres sont parus en Points.

djup_2Mon avis
Mais qu'est donc H. Mankell est-il allé faire dans cette galère ?
(ok, le jeu de mots était facile)
Franchement, je préfère ces romains policiers.

Là, c'est long, c'est lent (d'accord, c'est typiquement scandinave), c'est froid, comme l'dybeau glacée, on ne comprend pas cet homme, profondément antipathique, bavardages et verbiages... et plouf !
On se noie dans cette mer.
C'est long comme un séjour enmer sur un navire de guerre.
J'ai tout lu, je n'aime pas abandonner une lecture (sauf Le Petit Copain, mais vous commencez à le savoir), c'est bien la première fois que je n'apprécie pas la lecture d'un ouvrage d'Henning Mankell (Alex, t'en souviens-tu ? (clic))

Pour le plaisir : deux couvertures suédoises, Djup et une couverture d'une des éditions danoises, très "Harlequin", Dyb (à prononcer Dub).
(petit cours de danois pour Alex !!!)

objectif_pal_2