Jean-Louis FOURNIER

145 pages
Le Livre de Poche (mars 2010)
(Stock, 2008)

o__on_va_papaQuatrième de couverture
Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. [...] Aujourd'hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité. [...] Grâce à eux, j'ai eu des avantages sur les parents d'enfants normaux. Je n'ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n'avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu'ils feraient plus tard, on a su rapidement que ce serait : rien. J'espère quand même que, mises bout à bout, toutes leurs petites joies auront rendu le séjour supportable. Jean-Louis Fournier.

Auteur de nombreux livres à succès dont Il a jamais tué personne, mon papa et Grammaire française et impertinente, Jean-Louis Fournier a obtenu le prix Femina pour son dernier ouvrage, Où on va, papa ?

Mon avis
" Qu'il ne reste pas seulement d'eux une photo sur une carte d'invalidité". Non, le handicap n'est pas seulement cela. D'où une impression de malaise.
Il est vrai qu'il est très dur d'avoir deux enfants handicapés, dont un à maladie dégénérative.

Livre très vite lu.
Le père a un regard différent sur ses enfants "différents" comme on dit politiquement correct !
C'est dur, mais ce papa a voulu voir ses enfants comme des oisillons.

Il présente sa vie et celles de ses enfants avec humour.
Cela me fait penser à un sourire triste.

Je suis allée faire un tour sur wikipedia (oui ! facile d'accès, accès non interdit depuis la plupart des postes de travail) : clic.

J'apprends ce que j'avais deviné dans son livre : Jean-Louis Fournier est le créateur d'Antivol, l'oiseau qui a le vertige, "Antivol, l'oiseau au sol". Il parle souvent de ses enfants comme des oisillons.

La maman apparaît assez rapidement absente. J'en découvre la raison, après avoir découvert que la maman des deux enfants a ouvert un site, qu'elle a fermé (clic), puis un autre là (clic). N'hésitez pas à aller y faire un tour.

poup_e
poupée préférée de Thomas, choisie par la maman comme logo de son site.

Les billets d'Alex de Mot-à-Mots (clic) et d'Astrid/Toinette (clic), enthousiastes. Celui de Canel (clic), plus mitigée.

Et l'avis de Perrine, les Scies n'aiment pas les Raies, (clic) qui nous donne son avis de Maman d'enfant "différent" (mais, je dirai, à l'instar de Jean-Louis Fournier), mais différent de qui ? Qui décide de la normalité ? De la différence ?obj_PAL

Autre livre chroniqué : Il n'a jamais tué personne, mon Papa (clic)