Sandi Toksvig

Poche Jeunesse, 2008
254 pages

canariPrésentation de l'éditeur
Danemark, avril 1940, les Allemands envahissent Copenhague. Prisonnier dans son propre pays comme un oiseau en cage, le peuple danois est contraint de chanter la gloire du nazisme ; Hitler a trouvé son canari. La vie continue pour Bamse Skovlund, dix ans, et son ami, Anton Beilin. Pourtant la persécution des Juifs s'intensifie de jour en jour. Les Beilin risquent la déportation. L'un après l'autre, parents et enfants Skovlund s'engagent à résister à l'ennemi.

Mon avis
Interpellé par le titre et le nom de l'auteur sur un présentoir d'un bibliothèque, j'ai abandonné un auteur suédois (S. Larsson) pour me plonger dans cette hsitoire écrite par une auteur dano-anglaise (on ne se refait pas !).
Littérature jeunesse, car le héros est un enfant, j'ai aimé, le style, les quelques illustrations, l'histoire.
Quant aux illustrations, peu, disséminées dans le livre... l'illustratrice, l'auteur, les relecteurs, les traducteurs et l'éditeur auraient pu éviter une erreur : le plan est en français (certes, plus simple qu'en danois pour un lecteur francophone), mais un revers de pièce danoise sur lequel est écrit "Denmark"... moyen... j'aurai préféré que cela soit écrit en danois (Danmark) ou en français, mais pas en anglais.

L'histoire raconte comment deux garçons, un Danois, Bamse (Ours (en peluche)) et Anton, un Danois juif, entrent en résistance. L'histoire est romancée, mais basée sur des faits réels et plus partiuclièrement sur cet épisode de la vie des parents et grands-parents de l'auteur.
Généralement, on connaît la résistance en France et en Grande-Bretagne, mais on n'évoque jamais celle a eu cours dans d'autres pays. Voire on ne pense pas que d'autres pays furent envahis...

La Seconde Guerre Mondiale fut un épisode douloureux au Danemark, mais de façon très différente de la France.
La Suède a vécu cette époque de l'histoire de façon très différente (voir comment cela est évoqué dans Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes de Stieg Larsson (ggrrrrrr, la traduction du titre) et surtout dans Le Retour du Professeur de Danse d'Henning Mankell).

Bref, adultes ou enfants, c'est un livre qui permet de découvrir un pan de l'histoire inconnu.

(et j'ai appris ce que voulait dire Berlingske Tidende, quotidien danois, dont le titre signifie "les nouvelles de M. Berling. Afton Bladet, ça facile : "journal du soir")(et j'ai vu me promener dans les rues de Copenhague, Strøget, Radhuspladsen, Amager, etc. que des souvenirs !)